On m'a refusé l'embarquement - Ce que vous devez savoir

Avez-vous déjà été contacté par une compagnie aérienne pour abandonner volontairement votre réservation en échange de quelques bénéfices ? C’est normalement la première chose que les compagnies doivent faire quand elles s’attendent à devoir refuser l’embarquement à certains passagers. Si elles ne trouvent pas suffisamment de volontaires, elles peuvent se voir contraintes de refuser l’embarquement à des passagers contre leur gré.

Embarquement refusé – quand cela arrive-t-il ?

Une fois qu’un passager a reçu son billet ou tout document indiquant qu’il a été accepté et enregistré sur le vol, il a une « confirmation de réservation ». Un refus d’embarquement arrive alors quand il se présente aux portes mais que la compagnie refuse qu’il accède à l’avion.

Même si quelques cas d’embarquement refusé sont le fait d’un problème avec les documents de voyage, ou d’inquiétudes liées à la sécurité ou la santé, la majorité des cas sont causés par un surbooking du vol. Cela arrive lorsque la compagnie a vendu plus de billets qu’il n’y a de places à bord – et que tous les acheteurs se sont présentés pour embarquer.

Comment la compagnie choisit-elle à quels passagers refuser l’embarquement ?

Il est requis de la part des compagnies qu’elles commencent par demander à des volontaires d’abandonner leur réservation. En échange, elles peuvent offrir certains bénéfices à ces volontaires : de l’argent, un coupon, un voyage sans frais, des services d’hôtel, une place en Première classe sur le prochain vol… Gardez en tête que la valeur des bénéfices est déterminée par la compagnie aérienne, alors si vous décidez d’abandonner votre siège, préparez-vous à négocier et à profiter au maximum de la situation!

Dans le cas où un nombre insuffisant de volontaires se présente, n’importe qui est susceptible de se voir refuser l’embarquement contre son gré, à l’exception des passagers à mobilité réduite et de ceux leurs accompagnateurs.

A quel type d’indemnité ai-je droit si on m’a refusé l’embarquement contre mon gré?

Si la compagnie aérienne vous “éjecte” d’un vol, votre billet doit vous être remboursé sous 7 jours. De plus, elle doit vous offrir un billet pour retourner à votre point de départ ou vous en réserver un autre pour vous rendre à votre destination.

Par ailleurs, elle doit s’occuper de vous en vous offrant un repas et un rafraîchissement, ainsi qu’un logement et un transport si vous êtes contraint de rester une nuit à l’hôtel.

D’après la Régulation Européenne 261/2004, vous êtes également éligible à une indemnité si le retard à votre destination finale est supérieur à 3h

  • 250€ pour les vols de 1500 km ou moins
  • 400€ pour les vols entre 1500 et 3500 km
  • 600€ pour les vols de 3500 km ou plus

Vous pouvez jeter un coup d’oeil à ce que vous devez faire pour réclamer votre indemnité juste ici.

Se voir refuser l’embarquement peut vraiment ruiner votre voyage. Si vous avez le temps, penser à un plan de secours avant de se rendre à l’aéroport pourrait être une bonne idée. Vous pouvez déjà vous assurer de ne pas commettre l’une de ces erreurs de voyage classiques. Et continuez à nous suivre sur Facebook pour plus d’astuces et d’infos de voyage!