Quand dois-je arriver à l'aéroport?

C’est peut-être l’une des questions les plus stressantes quand on se prépare à partir pour l’aéroport. Quelle est la meilleure / moins mauvaise option : arriver en avance et mourir d’ennui ou arriver en retard et prendre le risque de rater son vol ? Il faut trouver le bon compromis !

Mieux vaut être un peu en avance que juste à l’heure

La règle communément admise conseille d’arriver à l’aéroport pas plus tard que 2h avant le décollage pour un vol domestique et 3h pour les vols internationaux – notamment si vous avez des bagages à enregistrer. Dans tous les cas, vous devriez toujours consulter les recommandations de la compagnie aérienne ainsi que de l’aéroport avant de partir. D’autant plus que la fermeture de la porte d’embarquement peut varier grandement d’une compagnie à l’autre : certaines tolèreront un embarquement jusqu’à 15 minutes avant le décollage alors que d’autres de vous laisseront pas embarquer au-delà de 45 minutes avant le décollage.

Si vous n’avez pas l’habitude de voyager ou que vous êtes un peu stressé avant de partir, il pourrait être sage d’ajouter une demi-heure supplémentaire (2h30 pour les vols domestiques et 3h30 pour les vols internationaux). Il en va de même si vous ne connaissez pas trop l’aéroport ou si vous voyagez un jour de grosse affluence, comme les vacances ou les fêtes de fin d’année.

Mais dans certains cas, pas la peine de stresser

Vous pouvez vous permettre d’arriver un peu plus tard si vous n’avez pas de bagage à enregistrer ou si vous vous êtes enregistré en ligne, comme vous le devriez. De même si vous ne volez pas pendant une période de fort trafic. D’ailleurs, éviter les périodes de forte influence peut vous permettre d’économiser de l’argent sur votre billet.

Les idées fausses

Suivre le statut de votre vol

Imaginez que vous suiviez le statut de votre vol : vous découvrez que votre vol est retardé et décidez d’arriver à l’aéroport plus tard que prévu.
D’une part, les statuts des vols retardés et annulés ne sont pas toujours aussi précis que ce que l’on voudrait et sont susceptibles d’être mis à jour. D’autre part, certaines compagnies vous demanderont tout de même de vous enregistrer à l’heure initialement prévue en dépit du retard. Ce n’est pas l’idée du siècle, mais il faut malheureusement faire avec si vous ne voulez pas être considéré comme « passager ne s’étant pas présenté » ("no show") et vous voir refuser l’embarquement.

Ne pas faire la queue

Vous pensez que le personnel de l’aéroport vous laissera avancer jusqu’à l’avant de la queue si vous êtes sur le point de rater votre vol ? Rien de moins sûr. Cela peut arriver, mais ce n’est (malheureusement ?) ni un droit ni un privilège, alors ne comptez pas dessus en vous disant que vous avez le temps de faire une grasse mat’ !

La garantie de l’enregistrement

Une fois que vous avez enregistré vos bagages, l’avion ne partira pas sans vous. Euh… non. Surtout pour les vols domestiques. Pour les vols internationaux, il est plus probable que la compagnie aérienne retire vos bagages de l’avion plutôt qu’elle vous attende, si vous ne vous êtes pas présenté au dernier appel.

Au final, gardez en tête que vous devriez vous laissez suffisamment de temps pour ne pas être trop stressé avant votre départ. Et si jamais vous avez peur de vous ennuyer, vous pouvez toujours jeter un coup d’œil à nos méthodes pour s’occuper à l’aéroport. Et continuez à nous suivre sur Facebook pour plus d’astuces de voyage !