Temps de Correspondance Minimum (MCT) et votre droit à une compensation

Imaginons que vous souhaitiez prendre un vol de New York à Paris en passant par Londres. Mais vous n’êtes jamais allé à l’aéroport de Londres et ne savez pas à quoi il ressemble. De combien de temps avez-vous besoin entre vos vols pour prendre la correspondance ? 30 minutes ? 1 heure ? 2 heures ? Et si en plus vous avez pris des billets séparément parce que ça coûtait moins cher (un New York-Munich et un Munich-Paris) ? On a détaillé pour vous tout ce que vous devez savoir.

Qu’est-ce que le Temps de Correspondance Minimum (MCT) ?

Tous les aéroports ont établi un temps qu’ils jugent nécessaire pour les transferts entre vols. Selon que vous voyagiez à l’international ou à l’intérieur du territoire, qu’il y ait des exigences liées à l’immigration ou un changement de terminal, cette durée peut varier grandement.
Dans des circonstances normales, en considérant que votre vol n’a pas de retard, ce temps doit être nécessaire pour que vous puissiez prendre votre de correspondance avec succès. C’est ce qu’on appelle le Temps de Correspondance Minimum ou MCT (de l’anglais « Minimum Connection Time »).

Si vous achetez un ticket unique incluant une correspondance, alors la compagnie ne peut pas vous vendre de vol avec un temps de transfert inférieur au MCT. Il en va de même pour les vendeurs de voyages en ligne – leur système ne devrait pas le permettre. Pour revenir à notre exemple, si l’aéroport de Londres a un MCT de 45 minutes et que vous avez acheté un billet unique de New York à Paris, alors vous êtes assuré d’avoir au moins 45 minutes entre les deux vols – si ce n’est pas le cas, votre billet devrait être échangé ou remboursé. La plupart du temps, quand vous acheté un ticket unique, vos bagages en soute sont enregistrées et vous suivent jusqu’à votre destination finale (bien que cela varie selon votre destination et votre point de correspondance).

En revanche, si vous avez acheté 2 tickets séparés (un New York – Londres et un Londres – Paris), alors le concept de Temps de Correspondance Minimum ne s’applique pratiquement pas. Cela signifie qu’une fois que vous avez atterri à Londres, vous devez passez par l’immigration, récupérer vos bagages, passer la douane et quitter la zone de transit. Ensuite vous devez trouver le comptoir d’enregistrement, déposer vos bagages, passer le contrôle de sécurité, la douane et arriver à la porte d’embarquement. Évidemment, cela requiert un temps largement supérieur au MCT et il est de votre entière responsabilité de vous assurer que vous avez le temps de faire tout ce qui est mentionné ci-dessus. Comptez en moyenne 3 heures pour être tranquille.

Et n'oubliez pas de vous enregistrer en ligne à l'avance, ça vous économisera un temps fou!

Temps de Correspondance Minimum et votre droit à une compensation

Que vous ayez acheté un billet unique ou 2 billets séparés influence largement votre droit à une compensation si votre vol est retardé, annulé ou surbooké. Vous êtes globalement couvert si vos 2 vols appartiennent au même billet. Si votre vol depuis New York est retardé de telle sorte que votre temps de correspondance à Londres est inférieur au MCT prévu par l’aéroport (i.e. 45min) et que vous manquez votre correspondance, ce qui vous fait arriver à Paris avec plus de 3 heures de retard, vous êtes éligible à une compensation (dans ce cas de 600€) – et ce même si le vol depuis New York avait moins de 3 heures de retard et que le vol de correspondance original est parti comme prévu.
Attention cependant, si malgré le délai du premier vol votre temps de correspondance respecte tout de même le MCT, vous êtes responsable pour réussir à prendre votre correspondance.

Les choses sont différentes si vous avez acheté 2 billets séparément. Peu importe le temps que vous avez entre les deux vols, si vous manquez votre correspondance à cause du délai du premier vol, vous serez considéré comme « passager ne s'étant pas présenté » pour le second vol et ne pourrez recevoir de compensation. Dans ce cas, il peut être préférable de jeter un coup d’œil aux politiques d’assurance bagage. Et surtout : ne prenez pas de bagages en soute !

La plupart des aéroports indiquent leur Temps de Correspondance Minimum sur leur site internet (en cherchant un peu). N’hésitez pas à les contacter directement si ne parvenez pas à le trouver.

Restez connectés pour plus d’informations sur vos droits de passager et pour d’autres astuces de voyage !